Déclaration de la Fédération des Alévis de France pour la manifestation du 1er mai

Cette année le 1er mai se tient dans un contexte très particulier en France. Nos dirigeants prennent des décisions qui vont à l’encontre des intérêts des citoyens.

L’approche du gouvernement à l’égard du mouvement des gillets jaunes en est l’illustration parfaite.

Imaginez le gouvernement d’un pays, qui se dit berceau de la démocratie, interdire des rassemblements sur des questions économiques. Ajoutez à cela, une l’utilisation de tout l’appareil étatique et des médias pour discréditer ce mouvement. Depuis le début du mouvement, 12 personnes sont mortes, plus de 4000 blessés , des personnes borgnes, handicapées… et environ 400 incarcérations…

Les conséquences sont lourdes et se répercutent sur le peuple, les travailleurs et les pauvres. La baisse continuelle du pouvoir d’achat des ménages, la privatisation de certains secteurs stratégiques, les politiques libérales du gouvernement n’améliorent pas la vie quotidienne des Français. De plus en plus de personnes ont du mal à boucler leurs fins de mois. La légère baisse du taux de chômage est relative par la hausse significative des emplois précaires.

Néanmoins, nous restons optimistes et croyons au génie français. Ce mouvement social spontané a pris une dimension phénoménale en très peu de temps et cela fait plus de 5 mois que tous les samedis, les Français de tous horizons politiques se réunissent dans les rues, ronds points avec détermination afin de faire entendre leurs revendications légitimes.

Ces revendications sont simplement de vivre de manière décente, librement, dignement et préparer un avenir dans ce pays qui se présente aujourd’hui comme la 6ème économie mondiale.

En tant qu’Alévis français, nous serons toujours aux côtés des opprimés, des oubliés…

En ce 1er mai, nous serons solidaires et unis dans les rues pour manifester et faire entendre notre voix pour plus de prospérité, d’égalité et de paix dans notre pays.

Fédération des Alévis de France