Assemblée des Alévis de France

0
12

Suite aux quatre Assemblées Alevi régionales, nous avons décidé d’organiser l’Assemblée des Alévis de France au centre culturel alé-vi de Paris le 6 avril 2019. Les invités étaient les candidates soute-nues par notre fédération aux élections européennes : Cemile Ren-kliçay (PCF) et Leyla Binici (Verts) et Mehmet Turan Dede venu de Turquie.

Après les présentations des différentes commissions (Voie, Jeu-nesse, Femme, Entrepreneurs), la parole a été donnée aux membres de l’Assemblée. Les jeunes étaient nombreux et ont ex-posé leurs avis et opinions. Voici la déclaration finale de l’Assem-blée Alevi de France.

Aujourd’hui à Paris, nous avons affiché main dans la main, notre profonde unité avec nos organismes.

En tant que mouvement grandissant et se pérenni-sant en France, nous avons affirmé que nous sommes les représentants des Alévis contre l’assimilation. Ceci en discutant des projets à venir et en structurant da-vantage notre mouvement. Nous donnons la meilleure des réponses à ceux qui veulent nous diviser, à ceux qui nous diffament en di-sant « les Alévis sans Ali », à ceux qui veulent affaiblir notre mouvement en étant unis et en-semble au sein de nos organismes.

L’Alévisme est une Voie authentique. Les maisons de Cem sont nos lieux sacrés ou nous nous rassemblons et nos maîtres spirituels sont nos Ana, Dede et Baba. C’est sur ces principes, que nous avons acquis tous nos droits en Europe. Ces principes sont celles de la Confédération Union des Alévis en Europe. Cette définition a pour objectif de lutter contre les répercussions des politiques d’assimila-tion et de sauvegarder l’aspect authentique de notre Voie. Les réfé-rences er valeurs incontournables de l’Alévisme sont Ehl-i Beyt, les douze imams, nos saints, nos poètes, nos « Dergahs et Ocaks. »

En tant que représentants légitimes des Alévis de France, nous refu-sons les politiques d’assimilation des gouvernements voulant défi-nir l’Alévisme comme une confrérie et les maîtres spirituels comme des fonctionnaires d’Etat. Ces derniers temps, l’utilisation de l’ex-pression « Alevi İslam » est de plus en plus courante. Nous voyons ceci comme une volonté d’incorporer l’Alévisme dans l’idéologie turco islamique et de la détruire. Nous remarquons très bien ce qui se passe et suivons les faits avec inquiétude et répondons qu’un au-cun cas, nous accepterons ceci.

Nous déclarons avec nos organismes l’union des femmes Alevi de France (UFAF), l’union des jeunes Alévis de France (UJAF), l’union des entrepreneurs Alévis de France (UEAF), la commission de la Voie et des rites (Yol Erkan Kurulu), la caisse d’entraide sociale (Cenaze Fonu) et nos quarante deux centres culturels que la Confé-dération Union des Alévis en Europe et la Fédération Union des Alé-vis en France sont les seules instances légitimes représentatives des Alévis. En aucun cas, nous pardonnons les actions des pseudo orga-nismes aux ressources inconnues comme Cem Vakfı, Alevi İslam Ku-rulu et l’Académie Alévie (Alevi Akademisi).

Au sein des centre culturels reliés à la FUAF, nous continuons sans relâche à travailler et développer les cours d’Alévisme afin de tou-cher le plus grand nombre de personnes. Au sein du parlement eu-ropéen, nous avons créé le premier groupe d’amitié Alévi et planifions de le développer avec des députés de plusieurs pays européens. Nos travaux diplomatiques vont égale-ment se développer avec les femmes et les jeunes pour avoir plus de visibilité et de représentativité au sein de l’Assemblée nationale.

Sous l’égide de notre fédéra-tion et de nos organismes, nous allons continuer notre combat ensemble (El Ele El Hakka) pour transmettre les valeurs de notre Voie aux gé-nérations futures.

Notre combat est celui de l’Humanité.

Notre combat est contre les personnes, organismes utilisant la Voie comme instrument pour satisfaire leurs propres intérêts.

Notre combat est contre les obscurantistes niant les réalités scienti-fiques.

Notre combat est contre ceux qui souhaitent la haine, la malveil-lance et l’intolérance.

Notre combat est celui de la démocratie, des droits de l’Homme, de la laïcité, de la paix, de l’égalité et de la Ville du consentement (Rızalık kenti).

Notre combat est pour la préservation de notre planète, de notre environnement et pour la vie.

Notre combat est la guerre infinie entre la lumière et l’obscurité.

Notre combat est contre ceux qui divisent les Hommes à cause de leurs langues, leurs croyances, et leurs couleurs de peau.

Notre combat est pour ce principe « Yol Bir Sürek Binbir » (Unis dans la diversité).

Notre combat est de savoir l’Homme en divin et le divin en l’Homme.

Que notre unité soit éternelle,

Aşk ile..

Fédération Union des Alévis en France
Paris, le 6 avril 2019