Avec les Alévis contre le criminel Erdogan

Je me suis rendu ce matin à la Maison culturelle des Alévis d’Arnouville avec une délégation du PCF pour apporter notre soutien aux grévistes de la faim. Notre délégation était composée d’élus (Françoise Hennebelle, Maire-adjointe de Gonesse, et Manuel Alvarez, élu de Sarcelles) et de responsables locaux du PCF (Roland Bauer pour Villiers le Bel et Jean-Pierre Hennebelle de Gonesse).

Les Alévis, qui sont membres de la 2ème religion en Turquie, sont persécutés par le dictateur Erdogan, comme toutes les minorités. Ils ont engagé leur grève de la faim le 9 janvier « contre le massacre perpétré par l’état Turc sur les populations Kurdes, l’incarcération abusive des opposants politiques et des journalistes, les atteintes aux droits et aux libertés individuelles ».

La Maison culturelle des Alévis n’est pas une organisation politique mais tous ses adhérents sont prêts à se battre pour la Paix.

Nous les avons assurés de notre solidarité sans faille, solidarité que nous exprimons avec tous les démocrates de Turquie dont nos amis de l’HDP.

Sous la houlette du criminel Erdogan, des villes entières voient leurs habitants martyrisés, bombardés, ciblés par des snipers sans qu’aucun dirigeant européen ne s’en émeuve. Le PCF exige que la France et l’Union européenne pèsent de tout leur poids pour faire respecter la démocratie et les droit humains en Turquie.

Parmi les mesures à prendre immédiatement nous proposons : d’annuler tout versement de subventions perçues par la Turquie, de stopper les accords de coopération policière, judicaire et militaire, de suspendre toute discussion sur le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE tant que les violences dureront, de retirer le PKK des listes des organisations terroristes, de saisir le Conseil de sécurité de l’ONU pour engager un cessez-le-feu immédiat.

Jean-Michel Ruiz

Secrétaire départemental du PCF95

Conseiller régional d’Ile de France