Les Alévis d’ Europe appellent à la paix

La Confédération des Alevis d’Europe et ses composantes ont pris la décision de clamer par une série de manifestations dans toute l’Europe, « la paix à tout prix ».

Par solidarité avec les organisations Alevies de Turquie, une grève de la faim a été entamée avec une majorité de femmes au sein de la Maison Culturelle des Alevis d’Arnouville. La grève a été soutenue par les différentes associations et organisations ainsi que les partis politiques.

Le président de la FUAF, M. Erdal Kilickaya et son conseil d’administration se sont rendus à la Maison Culturelle des Alevis d’Arnouville pour soutenir les grévistes et les encourager.
M. Kilickaya, a déclaré :

«Depuis 30 ans nous clamons sans conditions, sans équivoque et avec insistance « la paix à tout prix ». Sans perdre de temps il faut arrêter le sang qui coule.

Dans ce sens je soutien et félicite les membres du Centre Culturel des Alevis d’Arnouville de leur sensibilité et leur courage honorable pour leur cri de paix.

La Fédération Union des Alevis en France et la Confédération des Alevis d’Europe ont décidé d’entamer une série de manifestation sur 3 semaines.

Nous demandons à ce que le processus de paix reprenne. Le problème kurde, le problème Alevi et celui de toutes les minorités opprimées doivent être résolus dans un climat paisible et démocratique pour être durables et mis en pratique concrètement.

Dans la continuité de ces requêtes en tant que mouvement Alevi d’Europe:

Le 13 janvier 2016, à 11h00, à la même date et heure, partout en Europe, nous tiendrons une conférence de presse en déposant une couronne noire devant l’ambassade de Turquie.

Le 19 Janvier 2016 à 10h00, nous déposerons à la Cour Européenne des Droits de l’Homme un dossier pour informer sur la situation actuelle en Turquie.

Le même jour à 11h00, nous ferons une conférence de presse suivie d’un meeting devant le Parlement Européen.

Le 27 janvier 2016, une demande de rencontre avec les membres du Conseil Européen a été faite.

Nous faisons appel à tous ceux qui sont pour les droits humains, l’amour, pour la paix, la démocratie, les droits de l’homme et l’égalité des droits à nous soutenir dans notre cri pour la paix».

FUAF Press